Sam’s Book Club

Check out below a selection of books in French* that I particularly liked! You can also take a look at these tips & let me know what you think of the stories I wrote

*For more about French and European Litterature, visit Bibliodos

Feel free to go to public libraries when you come visit / study in France: free consultation on site; if you wish to borrow books, library card is sometimes free like in Dijon where you just need a proof of permanent address

BibliothĂšque municipale de Dijon: 8 libraries

MĂ©diathĂšque de Montpellier: 14 libraries

Devenir

Devenir

Lycéenne, Michelle Obama était une trÚs bonne élÚve déterminée à réussir. Elle faisait 1h30 de trajet en bus le matin et 1h30 de trajet le soir (en hiver à Chicago !).

More info →
J’ai appris Ă  lire Ă  50 ans

J’ai appris Ă  lire Ă  50 ans

Ce n'est pas facile de vivre au quotidien lorsqu'on est en situation d'illettrisme et ça l'est encore moins de le reconnaßtre et pourtant c'est ce qu'a vécu Aline Le Guluche.

More info →
Les Fossoyeurs

Les Fossoyeurs

Ce livre d'actualité pointe du doigt le traitement des personnes ùgées dans la société occidentale actuelle et met aussi en évidence le courage des personnes osant dénoncer l'inacceptable, qu'elles soient journalistes comme l'auteur ou simples salarié.e.s risquant de perdre leur travail.

 

More info →
Va oĂč l’humanitĂ© te porte

Va oĂč l’humanitĂ© te porte

« Lorsque nous aurons pris conscience que l’humanitĂ© ne forme qu’un seul corps, vivant sur un mĂȘme territoire, la Terre, et sous un mĂȘme ciel, et que partout oĂč nous marchons nous sommes chez nous, alors nous serons une seule et mĂȘme nation et nous connaĂźtrons la paix ».

More info →
Le Pouvoir rhétorique
Les enfants du silence

Les enfants du silence

Ville de province en Corée du sud, début des années 2000. Un nouvel enseignant arrive dans une école pour enfants sourds. Petit à petit, ses élÚves lui racontent l'inimaginable...

 

More info →
Une Ă©ducation

Une Ă©ducation

Tara Westover a 32 ans en 2018 lorsqu’elle publie ce remarquable rĂ©cit autobiographique. On y dĂ©couvre le cheminement d'une jeune fille nĂ©e dans une famille amĂ©ricaine mormone Ă  l'aube du 21e siĂšcle. Le titre est plus qu'appropriĂ© car il Ă©voque aussi bien le moule qui façonne l'adolescente - instruite Ă  la maison dans un environnement familial trĂšs particulier, elle se trouve coupĂ©e de sa gĂ©nĂ©ration, du monde extĂ©rieur et mĂȘme de son Ă©poque -, que la mue qu'elle parvient Ă  opĂ©rer grĂące Ă  sa dĂ©termination et son courage.

More info →
Change ton monde

Change ton monde

En 2016, CĂ©dric Herrou est un agriculteur français de la rĂ©gion de Nice qui vit tranquillement de la production de ses poules et de ses oliviers quand son destin bascule : il commence Ă  apporter son aide aux migrants arrivant depuis l’Italie toute proche.

More info →
La PapĂšterie Tsubaki

La PapĂšterie Tsubaki

Hatoko, dite Popo, revient d’un long voyage Ă  l’étranger pour reprendre la papeterie de sa grand-mĂšre dĂ©cĂ©dĂ©e. Elle ne garde pas un bon souvenir de l’éducation de cette derniĂšre, stricte et distante mais paradoxalement, elle suit quand mĂȘme ses traces.

En effet, elle devient tout comme elle Ă©crivain public et s’attache Ă  faire de son mieux pour aider les gens Ă  exprimer ce qu’ils veulent, du choix de la plume ou du stylo, Ă  celui du papier, en passant par celui des mots qui doivent sonner juste tout comme l’écriture elle-mĂȘme


Un beau roman sur l’écrit, de son expression Ă  sa portĂ©e, avec ce petit style poĂ©tique propre aux auteurs japonais.

Lire Ă©galement la suite : La RĂ©publique du bonheur

More info →
Wuhan, ville close

Wuhan, ville close

« Une poussiĂšre de l’Histoire vous tombe sur la tĂȘte et c’est une montagne qui s’abat sur vous ». Selon Fang Fang, c'est cette phrase qui a Ă©tĂ© le plus largement partagĂ©e par les habitants de Wuhan pendant leur confinement de 62 jours Ă  compter de janvier 2020.

L’écrivaine, qui a grandi dans cette ville, raconte le quotidien de ses 9 millions d’habitants isolĂ©s du reste du monde Ă  cause de la propagation du Covid19. On peut y entrer – notamment les volontaires issus des autres provinces – mais plus en sortir. GrĂące Ă  ses relations dans tous les milieux et notamment des mĂ©decins, des universitaires ou des Ă©crivains, Fang Fang a accĂšs Ă  des informations de premiĂšre main qu’elle dĂ©cide de partager au jour le jour sur internet. Face Ă  l’impuissance et la tristesse, dit-elle, « la seule chose que l’on puisse faire, c’est consigner les faits. » (p.40). Le succĂšs de ses billets est croissant et Ă  elle seule, elle rĂ©ussit quatre dĂ©fis : raconter ce qui se passe depuis l’intĂ©rieur, rendre hommage aux oubliĂ©s de ce confinement mais surtout dĂ©noncer les coupables de la crise
 ce qui implique de braver la censure.

More info →
Baguettes chinoises

Baguettes chinoises

Dans la mentalitĂ© traditionnelle chinoise, une fille est une baguette fragile et peu fiable tandis qu’un garçon est une poutre solide sur laquelle on peut bĂątir
 VoilĂ  qui plante le dĂ©cor pour ce beau roman inspirĂ© de la rencontre de l’autrice avec trois femmes de la campagne.

Nous sommes au dĂ©but des annĂ©es 2000 et nous suivons le parcours de trois sƓurs arrivant Ă  la grande ville pour travailler. Surmontant le choc culturel, leurs maladresses et leurs peurs, elles accomplissent leur rĂȘve : tracer leur propre chemin avec courage et dĂ©termination, faisant ainsi mentir les prĂ©jugĂ©s sur leurs semblables.

More info →
Le Tour du monde en 72 jours

Le Tour du monde en 72 jours

Nous sommes en 1890 aux Etats-Unis oĂč le droit de vote des femmes n’est pas encore garanti par la loi. 17 ans plus tĂŽt, de l’autre cĂŽtĂ© de l’Atlantique, le Français Jules Verne publiait son roman d’aventures, Le Tour du monde en 80 jours (1872) sans savoir qu’une journaliste amĂ©ricaine Nellie Bly, allait le rĂ©aliser
 En 72 jours !

Page aprĂšs page, on dĂ©couvre dans ce livre une chronique de voyage intĂ©ressante, inĂ©dite et trĂšs bien Ă©crite. Sans l’avoir forcĂ©ment voulu – la journaliste ne clame pas Ă  qui veut l’entendre le projet qu’elle s’est fixĂ©e –, une vĂ©ritable chaĂźne de solidaritĂ© se met en place tout au long de son voyage et les bateaux et trains n’hĂ©sitent pas Ă  retarder le dĂ©part pour l’attendre.

Nellie Bly Ă©tait une femme comme on les aime : entreprenante, incontestablement pragmatique – elle n’a emmenĂ© avec elle que le strict nĂ©cessaire, soit un petit sac de voyage (!) – et qui trace son chemin tranquillement.

À travers cette chronique, elle rĂ©ussit deux paris : celui de rĂ©aliser son tour du monde et celui de nous faire vibrer avec elle pendant sa course contre la montre en partageant des anecdotes pleines de vie sur les paysages et les gens qu’elle dĂ©couvre.

Deux ans aprĂšs son retour, la boucle sera bouclĂ©e : Jules Verne, que Nellie Bly a rencontrĂ© lors de son escale en France, la mentionne dans son roman Claudius Bombarnac ou les aventures rocambolesques d’un « reporter du 20e SiĂšcle ».

À noter que Nellie Bly Ă©tait une pionniĂšre du journalisme d’investigation : nous lui devons le premier reportage en infiltration dans un asile psychiatrique.

More info →
La Ferme des animaux

La Ferme des animaux

Pour dĂ©noncer les travers de l’Homme, le cĂ©lĂšbre auteur de 1984 utilise ici une fable animaliĂšre cyniquement drĂŽle et qui sonne tellement juste


Une rĂ©volution se produit dans une ferme anglaise : les animaux expulsent les humains et prennent le pouvoir pour ne plus ĂȘtre esclaves. Le dĂ©but est plein de bonnes intentions et puis
 Les cochons prennent peu Ă  peu les commandes au point d’habiter dans la maison des humains, s’habiller comme eux, se saouler comme eux et – suprĂȘme trahison de l’esprit initial de la rĂ©volution (!) – collaborer avec eux.

Bien sĂ»r, tous ces changements se font progressivement. NapolĂ©on, chef des cochons, explique qu’il veut protĂ©ger la ferme d’un ennemi extĂ©rieur, puis il fait rĂ©Ă©crire l’histoire – en s’y donnant le beau rĂŽle – et va mĂȘme jusqu’à Ă©liminer ses opposants.

Tout cela a un parfum de dĂ©jĂ -vu et constitue un excellent support, dĂšs l’adolescence et le niveau B1, pour dĂ©battre sur la notion d’état de droit.

More info →
La Tulipe noire

La Tulipe noire

En 1672, Cornelius est un paisible amateur de tulipes qui se retrouve emprisonnĂ© Ă  la suite d’une conspiration politique mais aussi mĂȘlĂ© Ă  la machination d’un rival, Boxel, prĂȘt Ă  tout pour lui voler sa Tulipe Noire.

ÉlĂ©gant, le style d’écriture de Dumas est aussi savoureux comme en tĂ©moignent ces mots qu’il invente Ă  partir du nom « tulipe ». Un fan de tulipes devient ainsi « un tulipier ». Il utilise aussi des adjectifs comme dans « une Ă©cole tulipiĂšre » ou « un panorama tulipique ».

More info →
Les Chemins de Nelson Mandela

Les Chemins de Nelson Mandela

Nelson Mandela, de son vrai prĂ©nom “Rolihlahla“, « secoue-les-arbres », a passĂ© une grande partie de sa vie Ă  accomplir des choses que nous ne comprenons pas et qui nous secouent effectivement mĂȘme encore aujourd’hui. Pour lui, le concept africain d’ubuntu, « fraternitĂ© », est essentiel.
TirĂ© d’un proverbe zoulou « Umuntu ngumuntu ngabantu », « une personne est une personne par les autres », il s’inscrit Ă  l’opposĂ© de l’individualisme primant en Occident depuis la Renaissance. Ubuntu signifie que nous sommes tous liĂ©s les uns les autres, le « je » ne prime jamais sur le « nous ».

More info →
L’Espagne musulmane

L’Espagne musulmane

“En Andalousie, presque tout le monde savait lire et Ă©crire tandis que dans l’Europe chrĂ©tienne, les personnes les plus haut placĂ©es, Ă  moins qu’elles n’appartinssent au clergĂ©, ne le savaient pas. Bien que les Ă©coles fussent bonnes et nombreuses, le calife fonda dans la capitale vingt-sept Ă©coles pour les classes les plus pauvres. À l’imitation du calife, les princes et les nobles, les grands commerçants rassemblaient de grandes bibliothĂšques. Dans Cordoue mĂȘme, il existait une vingtaine de bibliothĂšques oĂč chacun pouvait se rendre pour lire ou consulter des livres.”

More info →
Tchétchénie : le déshonneur russe

Tchétchénie : le déshonneur russe

Lorsqu’elle sort ce livre en 2003, la journaliste amĂ©ricano-russe Anna PolitkovskaĂŻa ignore qu’il lui reste 3 ans Ă  vivre. “Je me sens vidĂ©e. ÉcrasĂ©e une nouvelle fois par la vulgaritĂ© et la banalitĂ© de cette guerre qui ne rend personne meilleur et qui transforme les faibles en salauds. J’aimerais me taire et “recracher” la guerre” (p. 174), raconte-t-elle de la guerre en TchĂ©tchĂ©nie. Anna PolitkovskaĂŻa s’est dĂ©finitivement tue le 7 octobre 2006, assassinĂ©e Ă  Moscou, mais pas sans nous avoir laissĂ© de quoi rĂ©flĂ©chir pour, Ă  notre tour, apprendre Ă  cultiver le courage de dĂ©noncer les injustices.

More info →
Nujeen

Nujeen

“Pour rĂ©ussir en tant que migrant, il faut connaĂźtre la loi. Il faut ĂȘtre dĂ©brouillard. Il faut un smartphone, avoir un compte Facebook et WhatsApp. Il faut de l’argent. IdĂ©alement, il faut connaĂźtre quelques mots d’anglais. Et dans mon cas prĂ©cis, il faut une sƓur pour pousser le fauteuil roulant“

More info →
Les OuĂŻghours. Histoire d’un peuple sacrifiĂ©

Les OuĂŻghours. Histoire d’un peuple sacrifiĂ©

Journaliste au quotidien français LibĂ©ration, Laurence Defranoux est spĂ©cialiste de l’Asie et particuliĂšrement de la Chine.

DĂšs les annĂ©es 1990, elle voyage au Xinjiang et enquĂȘte sur l’histoire et les persĂ©cutions des OuĂŻghours.

More info →